Archive | On n’a pas une vie facile RSS feed for this section

Texte à charge(s)

12 Mai

Certains ici le savent, d’autres ignorent cette information capitale : pour gagner ma croûte (et la casser, donc), j’écris. Des descriptifs produits, des interviews, des articles parfois sans fond, mais toujours avec les formes : j’écris un peu de tout et parfois n’importe quoi, tant que ça fait plaisir à Maître Google sur ses dollars perchés.

Ca fait maintenant plusieurs années que je suis donc ma propre patronne, mais aussi ma propre collègue, ma propre commerciale et ma propre comptable. Alors, évidemment, tout ça présente bien des avantages (autres que travailler en pyjama), et vu de l’extérieur (et de l’intérieur aussi, d’ailleurs), le quotidien est plutôt cool.

MAIS. Lire la suite

Narcisse et son anecdote sont sur un bateau…

13 Juil

…L’anecdote tombe à l’eau. Qui reste sur le bateau ?

Dans la vie, il y a deux sortes de gens : ceux qui parlent et ceux qui écoutent. Pour ma part, face à un auditoire inconnu, j’opte pour la très confortable position de celui qui prête une oreille attentive à son interlocuteur, lui-même souvent auto-captivé par son récit de travaux qui avancent vitesse grand V, de travail en home office ou encore de chatons qui perdent leurs poils. Finalement, l’oreille n’a Lire la suite

Remède, potion, antidote

25 Mai

Ceux qui me connaissent peuvent l’attester: il est difficile de trouver moins maniaque que moi. Ma voiture a l’air d’avoir survécu à un attentat à Bagdad, mon appartement pourrait faire la finale de « C’est du propre » (s’il y en avait une) (et si la perspective de recevoir chez moi deux hystéros de la balayette ne me donnait pas de l’urticaire). Même mon ordinateur réclame régulièrement un bon nettoyage en mettant subitement une vingtaine de minutes à s’allumer, histoire de me faire comprendre à quel point il est crasseux (mais je résiste, je prouve que j’existe).

Malgré ce manque d’attrait pour tout ce qui ressemble de près ou de loin à un aspirateur et en dépit d’une certaine nonchalance ménagère, il existe un domaine pour lequel je suis capable de me transformer en véritable terreur despotique, et pour lequel je ne Lire la suite

Mignons moignons

23 Mar

Ca ne se voit pas au premier coup d’oeil, mais il s’avère que j’ai un atout séduction 100% choc. Non, ce ne sont pas mes yeux de biche terrorisée – et un peu endormie, je le concède. Ce ne sont pas non plus mes jambes galbées, ni même mes petits petons potelés et cornés – eh toi, le fétichiste au fond de la salle, arrête de reluquer mes panards, je viens de te dire qu’ils étaient tout râpés. Pas besoin de plus de suspense : ce qui les fait tous fondre, ce sont mes mains. Explications détaillées.

Pour bien comprendre le charme intersidéral qui se dégage de mes blanches papattes, il faut d’abord en connaître l’histoire. A l’Origine, Lire la suite

J’suis Corky mais con-tente!

23 Fév

Depuis quelques temps, le moral de ma chère grand-mère n’est pas au beau fixe. Principalement à cause de problèmes de santé, elle ne mange plus beaucoup et déprime malgré son canapé ultra high tech qui, lorsqu’il fonctionnait, me permettait de la faire se pencher presque en angle droit grâce à une simple télécommande (oui, je suis sadique avec Abuelita, mais on rigole bien quand même). Bref, comme je compatis à ses différentes douleurs (névralgie intercostale représente) mais que je ne peux pas y faire grand-chose, je me suis dit que je pourrais peut-être l’aider autrement pour lui remonter le moral.

Dans un élan d’euphorie générale, j’ai donc accepté avec le sourire qu’elle me coupe l’espèce de rideau de cheveux qui me servait de frange et me crevait les yeux. J’aurais peut-être dû y réfléchir à deux fois mais, face à l’argumentation choc de ma grand-mère – « tu vas Lire la suite

Fixation extrême

29 Jan

J’aime à croire que je suis quelqu’un de cool. Pas dans le sens hype et trop détendue du string (ça fait mauvais genre) (et je suis lucide, quand même), mais plutôt dans ma façon de vivre. Allez, si j’étais un brin encore plus prétentieuse, je dirais même que tolérance et renoncement sont mes maîtres mots – si tu ne me crois pas, check la liste de mes ex-conquêtes amoureuses, tu vas vite comprendre.

MAIS.

Parfois, sans raison, et alors que tout mon entourage semble ne pas remarquer ce qui me saute aux yeux, je fais une fixette sur un détail. Détail qui dès le départ m’agace, et qui, à force de le fixer, devient carrément insupportable.

Allez, pour le plaisiiiiiir, et parce que c’est dimanche, voilà un petit florilège des situations pas si graves mais qui me les brisent menues: Lire la suite

Bougon sans bon goût

11 Jan

Cette année, pour les fêtes, j’ai fait light. Parce que j’ai pleinement conscience que mes 5 kilos qui se sont tapé l’incruste l’an dernier (sans jamais repartir) ne vont pas s’envoler par la grâce du Saint-Esprit, surtout depuis l’achat de la tuture qui a considérablement réduit mes chances de me transformer en Adriana Karembeu – ma plus grande activité physique se limite désormais à chercher la bouteille de Coca qui traîne sur la banquette arrière. Pour vous dire à quel point c’était la diète, mon dîner du 25 décembre était une boîte de sardines. Je pensais donc avoir mis toutes les chances de mon côté pour débuter 2012 d’un pas svelte et léger, même si mes pantalons continuaient de rétrécir inlassablement au lavage, surtout au niveau de la fermeture.

Bref, j’avais donc bon espoir il y a 2 jours quand je me suis décidée à faire parler la balance après 2 mois de silence radio. Grand bien m’en a pris, puisque j’ai découvert avec stupeur que 3 malheureux kilos s’étaient à nouveau égarés dans mon anatomie visiblement très Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :