Archive | Lyonniaiseries RSS feed for this section

J’voulais quand même vous dire…

1 Juin

… j’ai eu les félicitations du jury hier, au cours de step touch.

(Je pourrais presque m’arrêter là, toute parole supplémentaire est superflue. Allez, on ferme les yeux, et on savoure.) Lire la suite

Publicités

Ghetto sitcom

17 Mai

Ghetto sitcom, vivre en banlieue, vivre dans un ghetto

« La banlieue, c’est pas rose, la banlieue, c’est morose ». Ainsi parlaient Didier Bourdon, Pascal Légitimus et Bernard Campan avant de retomber dans une notoriété plus confidentielle – pourquoi ? Parce que c’est leur destin !… Et force est de l’admettre, les joyeux drilles avaient tout juste.

Voilà 8 mois que j’habite en banlieue lyonnaise. Enfin, « banlieue » est peut-être un bien grand mot : je vois déjà vos mines déconfites à l’idée de me voir ballotée 1h30 dans le métro pour rejoindre un semblant de civilisation (mais si, voyons, vous êtes déconfits, n’essayez pas de le cacher pour me faire plaisir). Rassurez-vous, mon nid pas douillet et pas décoré n’est « qu’à » 4 arrêts de métro du centre-ville. 4 arrêts de trop.

Rangez vos couteaux, jeunes banlieusard(e)s ! Je ne vais pas faire ici une critique de la maison pure. Je constate simplement la lassitude d’une jeune fille branchée (hum) exilée dans les contrées lointaines. Parce que, bon, c’est pas pour dire, mais c’est pas dans ma banlieue que je risque de croiser Karl Lagerfeld. Ni Brad Pitt. Ni Michou (ah, si, Michou, peut-être. J’ai bien croisé – attention, révélation choc – Jacques Chirac dans une pizzeria de bas étage à Dinard).

Michou le Magnifique

Car c’est bien là le problème de la banlieue : on est complètement out. Enfin, pas complètement, j’ai quand même un Monoprix et un Quick à 100 mètres de chez moi – oui, Madame. Mais, sauf erreur, Kate Moss ne s’est pas fait remarquer en allant acheter son PQ dans la banlieue de Los Angeles.

Plus pragmatiquement, c’est en déménageant en banlieue que j’ai découvert une activité jusqu’alors inconnue : la course après le dernier métro. Pendant les soirées mondaines, on repère d’un seul coup d’oeil le desperate banlieusard : c’est celui qui regarde avec inquiétude la pendule de peur de devoir affronter en pleine nuit les vélos en libre service quelque peu débraillés. Si, à l’époque de Cendrillon, cette méthode faisait fureur pour trouver l’âme soeur, on dispose aujourd’hui de moyens beaucoup plus modernes et efficaces pour faire connaissance (adopter son mec sur internet, c’est quand même autrement plus classe).

Grand Corps Malade clame son amour pour la banlieue, et je le comprends. Moi aussi, j’adorerais la banlieue… si elle était au centre-ville.

Rendez-vous sur Hellocoton !

La recette du jour : la déprime à la casserole

28 Jan

Recette déprime casserole, méthode anti-déprime

Vous rêvez d’une recette rapide à réaliser et qui ne nécessite pas beaucoup d’ingrédients ? La déprime à la casserole est faite pour vous !

Pour cette recette un peu spéciale, munissez-vous d’une bonne déprime. La déprime à la casserole peut se faire avec toutes sortes de coups de blues : engueulade avec votre mec, vendredi soir en solo, régime qui ne fonctionne pas… Mais attention, cette recette n’est pas appropriée pour les épisodes dépressifs : au contraire, elle ne fera qu’empirer votre état.

Les ingrédients nécessaires sont :

– du temps à tuer

– de l’oseille à dépenser (pour les plus téméraires, vous pouvez faire sans. Dans mon cas, l’oseille constitue environ l’équivalent de Lire la suite

En selle !

26 Jan

Balade à vélo, selle enfant, chute a velo

Depuis quelques temps, j’ai pris une résolution radicale. Désormais, j’avancerai par la force de mes cuisseaux, jonchée sur mon fidèle destrier. Autrement dit, je me déplacerai à vélo – et non sur un cheval, même si mon goût pour la mise en scene me pousserait fortement dans ce sens-là.

Je ne suis pas une grande fan du métro, le bus n’est jamais à l’heure (enfin, jamais à MON heure) et marcher dans les ruelles sombres en rentrant du boulot, très peu pour moi, merci. Unique solution qui s’impose à moi : le B’Twin (ceci n’est pas un article commercial, Lire la suite

C’est la luuuuuutte finale – contre le cancer

8 Jan

Lutte contre le cancer, action contre le cancer, courir pour elles lyon

Je n’aime pas le sport, mais quand il faut, il faut. Et le 22 mai, ben, il faudra.

L’association Courir pour elles organise pour la deuxième fois une course exclusivement féminine pour récolter des fonds pour la lutte contre le cancer. Pas besoin d’être une gazelle, on peut choisir entre plusieurs courses (5 ou 10 km) et même faire le parcours de 5 km en marchant – allure Narcisse. si on a une grappe de copines motivées sous la main, hop, on les embarque pour Lire la suite

Fête des Lumières VS Marché de Noël d’Alsace

9 Déc

Fête des Lumières, marché de noel Alsace, avis fete des lumieres 2010

Ce n’est pas parce qu’on écoute Benjamin Biolay qu’on est au bord du suicide. Ce n’est pas non plus parce qu’on ne sait pas conjuguer « bouillir » au futur qu’on est inculte. Et ce n’est surtout pas parce qu’on aime pas la Fête des Lumières de Lyon qu’on est rabat-joie.

On se calme, les Rosette ! Votre saucisson est très bon, vous avez la mer et la montagne à moins de 2 heures, vous avez un club de foot (ok, c’est peut-être pas un avantage)… alors une Fête des Lumières un peu naze, on va pas en faire un Saint-Marcellin. Surtout

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :