Archive | 7 ans de malheur RSS feed for this section

Lord of the ring’

3 Jan

Voilà exactement 2 mois que j’ai passé le douloureux cap des 26 ans. Vous me croirez si vous voudrez, mais depuis ce jour précis, ma peau est devenue étonnamment flasque et ma capacité à récupérer après avoir fait la bringue s’est considérablement amenuisée (la faute aux cellules qui arrêtent de se régénérer, certainement). Bref, en un mot, je suis une vieille peau – au propre comme au figuré.

On ne dit plus vieille peau, maintenant??

On ne dit plus vieille peau, maintenant??

Mais là n’est pas le problème. Je me suis bien assez plaint ici de ma condition de vieille pomme ridée. Seulement, mon grand âge me Lire la suite

Publicités

Casse-toi pov’ croûte

30 Avr

A moins d’une semaine des élections, j’ai bien conscience que ce titre de post vous effraie certainement : vous redoutez sûrement un énième avis politique d’une énième bloggueuse. Que nenni. On ne mange pas de ce pain là, chez Narcisse. Mais enfin, tant qu’à faire, je vous avoue que dimanche j’irais bien volontiers faire un tour aux Pays-Bas, histoire de changer d’air. Hum hum.

ceci n'est pas un message subliminal

Comme ce blog est consacré à mon humble personne plutôt qu’à l’avenir de la Cité, je me dois de vous exprimer encore un désagrément corporel qui sévit Lire la suite

T’es une tâche, (à la) pistache

29 Fév

Depuis presque deux mois maintenant, je suis au régime. Enfin, bon, disons plus honnêtement que j’ai été au régime sec pendant trois semaines et que cela fait six semaines que j’essaie de maintenir la barre, à grand renfort de pizza et de cookies faits maison qui sentent la crevette (ça dégoûte les dix premières minutes, mais une fois l’assiette finie on ne se sent plus rien). Bref, dans un souci de création de corps de sirène pour l’été, il était impératif de reprendre une activité physique.

Copieuse

C’est donc dans la joie et la bonne humeur que je me suis rendue à la piscine avec ma sœur Pivoine et son collègue ultra fashion. Pour Lire la suite

Mou du genou et mou du bulbe sont sur un bateau

3 Fév

Depuis quelques semaines, le Mâââle et moi sommes atteints d’une très étrange maladie (décidément, ce blog est en train de se transformer en repaire à éclopés… Promis, demain, j’arrête) : la détonification de nos muscles. Déjà que nous n’étions pas les rois du tonus, là, on est carrément mal barré. On aurait dû le voir venir, avec nos cuissots tellement peu musclés qu’on doit presque utiliser un chausse-pied pour les faire entrer dans nos jeans – le Mâââle s’est d’ailleurs auto-vanné ce matin, en se traitant de cul proéminent (il est d’un vulgaire, parfois).

Mais la maladie qui nous ronge n’est pas seulement une affaire de gros sous. Bien plus grave qu’un galbe de cuisse un peu trop rondelet, Lire la suite

Placardée

29 Jan

(Post non prévu au programme, mais diffusé en raison de l’actualité brûlante de ce dimanche 29 janvier)

Comme toute bonne hypocondriaque qui se respecte, je crois très souvent être aux abords de la mort. Un mal de tête, une petite toux ou un petit bleu, et je m’imagine tout de suite en train de tirer ma révérence. Aujourd’hui, pourtant, j’ai véritablement flirté avec la mort.

Je vous refais la scène :

Le Mâââle est dans sa douche, tandis que je grave une compil intitulée « RAP GHETTO REPRESENTE A L’ANCIENNE » pour Lire la suite

Pan ! Dans les dents !

10 Jan

L’an dernier, enfin en décembre 2011, quoi ( Aaaah, une bonne blague de beauf, ça faisait longtemps !), mes quenottes et moi-même nous sommes fait examiner par un professionnel de la dentition. Excusez mon insistance à vouloir absolument vous parler de mes détails corporels en ce moment : je crois bien que l’effervescence autour de Free Mobile a pris bien trop de place aujourd’hui, il est donc grand temps de recentrer le débat sur ma petite personne.

Allez, à moi d'être sur le devant de la scène maintenant

Ce qui devait être une visite de routine s’était transformée la veille en rendez-vous de la plus haute importance : mon médecin, consulté pour une névralgie intercostale (oui, je sais, LOL. C’est un mal de dos, en fait.), m’avait subtilement fait remarquer que ma mâchoire inférieure n’est pas alignée avec celle du dessus, et que par conséquent, chaque fois que j’ouvre la bouche, les os au niveau de Lire la suite

Bricol’ girl

20 Déc

Les travaux manuels, cela n’a jamais été mon fort. On ne peut pas vraiment dire que mes réalisations d’arts plastiques étaient ratées, puisqu’en réalité, elles n’étaient jamais réellement terminées. Lassée de voir qu’après 3h d’efforts mon dauphin en pâte à sel ressemblait plus à un saucisson désarticulé, j’ai rapidement abandonné l’idée de devenir un jour une grande artiste. Mes quelques autres tentatives n’ont pas été plus couronnées de succès, puisque mon père m’a un jour rendu un dessin que je venais de lui offrir en me disant de lui rendre quand le coloriage ne sera plus brouillon (je pense que Freud en aurait, des choses à me dire), et que j’ai retrouvé la semaine dernière chez ma mère l’Oye les splendides coquetiers en argile que j’avais fabriqués – ils gisaient meurtris dans un carton à la cave, et non en trophée dans le vaisselier du salon. Je me suis effondrée intérieurement, au beau milieu des beaux tableaux peints par ma sœur Pivoine, qui, elle, n’a aucun problème de coordination cerveau-main et arrive à reproduire en vrai l’image qui est dans sa tête (parce qu’en plus de ne pas être esthète, je me mens à moi-même, persuadée de faire des chefs-d’œuvre incompris). La seule expo que je peux un jour imaginer réaliser serait « Ma vie de loser exposée au grand jour ».

(Ca y est, tu peux arrêter de soupirer, j’en ai fini avec mes jérémiades.)

Pour le bricolage, c’est un peu pareil : mes tableaux ne sont pas droits, les planches de mes meubles souffrent d’un défaut de Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :