Le vélo (poème freestyle)

27 Juil


J’étais un vieux vélo un peu brinquebalant
Qui avait parfois du mal à rouler droit
En ville ou à la campagne, les pneus un peu à plat
Une selle confortable, un guidon qui ne savait pas toujours vers où aller
J’avais peur des pentes trop abruptes, des virages trop secs
J’empruntais les itinéraires bis plutôt que les routes bien lisses
D’ailleurs il m’arrivait souvent de perdre les pédales
Difficile de suivre une ligne droite quand on n’a pas de boussole
Aujourd’hui, je suis un vélo de course
Les arrêts sont rares, le paysage évolue à chaque seconde
Je vais vite, mais je prends le temps
D’admirer chaque jolie fleur que tu laisses sur mon passage
Ma carcasse est la même, mais tu m’as réparé
Je trace ma route pour te faire un sillon
Dans lequel tu feras tes premiers pas et les suivants
Je reste sur ma voie,
Gardé en équilibre par ton regard et tes rires
Et si un jour je crève
Je regarderai le chemin parcouru avec toi
Avec ton reflet dans mes yeux et du bonheur dans le coeur

Publicités

Un avis sur la question ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :