(F)utile

13 Juil

A la rentrée prochaine, j’animerai enfin un atelier d’écriture hebdomadaire (ceci est une pub). Après des années à avoir eu envie de le faire, mais sans oser/sans avoir le temps/sans me manifester à temps, ça y est : je vais enfin quitter mon ordi pour gagner ma vie autrement qu’en écrivant des guides d’achat sur les aspirateurs.

Vous hésitez toujours à changer d'aspi ?

Vous hésitez toujours à changer d’aspi ?

C’est donc dans la joie et la bonne humeur que j’ai crié la bonne nouvelle autour de moi. J’en ai même parlé sur Facebook, c’est dire le degré d’importance de l’événement. Alors, évidemment, face à mon euphorie, j’ai eu droit à des félicitations sincères, des « super » peu convaincus et des « Ah, OK » peu convaincants. Des réactions normales pour quiconque ne sait pas encore que le monde tourne autour de mon nombril, donc.

Et, au milieu de tout ça, j’ai aussi dû faire face à une question étrange, bizarre, incongrue, inattendue (le thème du premier atelier : les synonymes). A deux reprises, on m’a dit : « Ah OK, super (combo gagnant)… mais… à quoi ça sert ? »

« A quoi ça sert? »

pourquoi

Bonne question. Excellente, même. Sauf que je n’ai absolument aucune réponse à y apporter, si ce n’est « à rien ». Une amie m’a dit récemment que j’aurais dû être commerciale parce que j’arrive à lui vendre tous mes concepts loufoques : je crois pouvoir dire qu’elle se fourvoie.

Bien sûr, un atelier d’écriture, ça sert à jouer avec les mots, à découvrir de nouveaux styles à travers de nouveaux auteurs, blablabla… Mais, en fait, ça ne sert pas à grand chose, et c’est justement ça qui est bien.

La grande majorité de ce que je fais (et je soupçonne que tout le monde est logé à la même enseigne) au quotidien, c’est inutile, ou en tout cas, clairement vain. Parfois, c’est flagrant ; parfois, ça l’est moins. On pourrait croire que gagner sa croûte pour pouvoir ensuite la casser (ohoho) est plus utile que regarder l’Amour est dans le pré en se vernissant les pieds. Que nenni ! Je mets tout sur le même plan. Rien ne sert à rien, puisque de toute façon on va tous mourir (j’en profite pour remercier les créateurs des sujets du bac L 2004, qui ont jugé bon de faire lire à des ados niaiseux Un roi sans divertissement, un livre dans lequel le héros se suicide pour n’avoir pas trouvé de sens à la vie). Crise d’angoisse représente – qui veut des Lexomil ?

lexomil

Ça peut paraître glauque, mais après une bonne dizaine d’années à me ronger les ongles et les sangs à grand renfort de « pourquoi-la-vie-où-vais-je-qui-suis-je », je pense en fait que c’est la clé. Arrêter de chercher à rentabiliser sa journée et ses actes, à faire des choses qu’on juge utiles, à gagner du temps à tout prix. Avoir conscience que rien n’est vraiment ni important ni grave permet justement d’apprécier tout ce qu’on fait qui ne sert à rien, mais qui nous apporte beaucoup.

Alors, oui, c’est certain : planter 9 pieds de tomates pour en récolter 12, ce n’est pas rentable. Faire un détour avec le camion de déménagement alors qu’on est à la bourre, juste pour le plaisir d’être au volant d’un Traffic de 12m3, ce n’est pas malin ni utile, pas plus que faire une sieste de 2h quand on a du boulot par dessus la tête. Mais je ne suis pas sûre que supporter un chefaillon et un travail parfois absurde 47 semaines par an pour rembourser un crédit sur 30 ans le soit davantage.

J’encourage donc tous ceux qui ont envie de perdre du temps à faire une activité inutile à s’inscrire à un atelier d’écriture : avec un peu de chance, vous tomberez aussi sur une animatrice qui se prend pour maître Buddha.

Niveau bedaine, on est bon

Niveau bedaine, on est bon

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Un avis sur la question ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :