Petite bourgeoise

10 Sep

Elle est là. Je la regarde de loin et j’ai envie de lui coller un gnon.

Elle qui prend un air compatissant quand tu lui racontes que ta tante a un cancer, et qui, tout de suite après la minute de compassion de circonstance, enchaîne en râlant parce qu’elle doit payer 600 euros d’impôt.

On en connaît tous une (ou plusieurs). Une fille qui fait de longs discours sur l’altermondialisme et la société de consommation, juste avant d’aller pleurnicher dans les jupons de sa mère parce que, cette année, elle ne pourra pas se payer de vacances au soleil.

pauvre-de-moi

Si je pouvais, je lui ferais voir ce que c’est, d’élever 2 enfants quand on est seule et au chômage. Je lui montrerais, à cette malapprise qui s’émeut devant un reportage sur les conditions de travail des mineurs d’un quelconque pays d’Afrique, mais refuse de faire plus de 20 km aller/retour pour un boulot payé au smic.

Quand elle croise ma route, j’aimerais lui crever ses yeux de biche, à cette pourrie gâtée. Qu’elle arrête de scruter le monde avec son regard de Sainte-Thérèse Mère de Dieu. Je lui couperais bien la langue, aussi : on éviterait d’entendre ses leçons de morale bien senties qu’elle ne s’applique pas à elle-même.

Vraiment, je n’aimerais pas être à sa place, à cette petite-bourgeoise.

 

Et pourtant.

 

Publicités

Un avis sur la question ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :