Aux frontières du rebelle

21 Jan

La semaine dernière, j’étais malade. Pas une petite maladie qui passe avec un Doliprane, non, non. Un vrai virus. Une bonne vieille trachéite (diagnostic de ma mère l’Oye, vendeuse de son Etat). Un mal qui te donne la voix de Patrick Bruel pendant 8 jours, et qui te cloue au canapé.

bruel

J’étais donc tranquillement devant Touche pas à mon poste (je l’aime bien, cette petite Enora) en train de geindre sur mon eeeeeeeennnnnnnui profond et de culpabiliser le Mââââle, parce que « franchement, si c’est pour passer notre temps devant la télé, merci bien » lorsque l’évidence m’a sauté aux yeux. En quelques secondes seulement de teaser de La Nouvelle Star, le candidat et son furtif furet (ou autre animal non-identifié… j’étais aux abords de la mort, n’oublions pas) m’ont fait prendre conscience de l’ampleur des dégâts. Pourquoi diable chaque individu de ce début du XXIe siècle se sent-il obligé d’être original pour exister?

Florian sans son foutu furet

Florian sans son foutu furet

(Vous avez 4h pour répondre à cette question, en vous aidant des rediffusions de « Fan de » et des premières saison de Star Academy.)

L’avantage de mon grand âge est qu’il me permet d’avoir un point de comparaison. Et donc de constater qu’il n’y a encore pas si longtemps, on cherchait plutôt à se fondre dans la masse (celle des jeunes filles aux fuseaux motifs coquillages). Mais aujourd’hui, tout a changé : c’est à qui osera la coupe de cheveux la plus symétrique (n’est pourtant pas Rihanna qui veut) ou parlera le langage le plus décalé. J’en connais qui vont regretter les séances photo revival dans quelques années.

rihanna

Le paradoxe est frappant: tout le monde veut un iPhone, mais personne ne veut ressembler à son voisin. Alors, on fait notre possible pour se faire remarquer. On publie sur Facebook des photos de soirées prétendument loufoques, on remplit l’espace avec des crêtes improbables, on est constamment à la recherche du buzz que personne n’a encore vu et on ponctue ses phrases de « Lauve Zète » (dixit Flogaga, un candidat de Dilemme que j’ai découvert en traînant hier sur NT1). (J’étais malade, ne perdons pas cet élément de vue.)

Je pense pour ma part faire partie des gens banalement banals. Pas de piercing, pas d’expressions franglish à couper le souffle. Ma seule folie consiste à me couper les cheveux très courts et à me les colorer en une teinte écureuil (il parait que ça mériterait un billet). Je ne suis donc pas ce qu’on appelle un être underground. Tout au mieux vaguement fantaisiste, et encore.

Cette Rihanna fait des émules, dis donc

Cette Rihanna fait des émules, dis donc

Pourtant, je n’envie pas les excentriques et assimilés. Trouver de nouvelles combines à longueur de temps pour être sur le devant de la scène, très peu pour moi. Ca marche d’ailleurs tellement bien qu’en soirée, tous les inconnus me faussent compagnie après 5 minutes de conversation autour de ma thématique unique : « ça consiste en quoi, ton boulot » (ponctuée d’enthousiastes « aaaah, ça a l’air bien! ». Puis d’un blanc). Mais je ne m’inquiète pas : un jour, les ennuyeux seront à la mode.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

6 Réponses to “Aux frontières du rebelle”

  1. Ladite Pivoine 22 janvier 2013 à 13:54 #

    Si seulement tous ces excentriques pouvaient être ennuyeux comme toi 🙂

    • lemiroirdenarcisse 22 janvier 2013 à 14:50 #

      Les écureuils auraient du souci à se faire (trop chou ton comm, PIvoine ❤ )!

  2. Dolu 21 janvier 2013 à 22:35 #

    Alors, accro à « Touche pas à mon poste » on dirait ? Et on remercie qui ?
    Par contre, touche pas à mon Flo, c’est mon préféré, non mais !

  3. Selyne 21 janvier 2013 à 22:32 #

    Assymétriques les coupes, pas symétriques, voyons !

    • lemiroirdenarcisse 22 janvier 2013 à 10:29 #

      Oups, mon clavier a fait la grève du A, on dirait! Merci pour ton oeil de lynx!

Un avis sur la question ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :