Bricol’girl 2 : le retour du tournevis tueur

21 Fév

Mon portefeuille et moi-même sommes des adeptes de la seconde main. Lui, parce que cela l’empêche de fondre à vue d’œil ; moi, parce que je lutte un peu contre la société de consommation – mais je continue d’acheter des lingettes, qu’on se rassure.

En tout état de cause, acheter d’occaz permet de faire des folaïes sans en avoir l’air : vas-y que je t’achète 3 jeans Levi’s pour 15 euros, et tant pis si je vais légèrement aux fraises, c’est mon petit côté underground. Alors, au moment de meubler notre appartement, le Mâââle et moi n’avons pas hésité une seconde. C’était Leboncoin, sinon rien.

Outre l’organisation de malade qu’il nous a fallu pour chercher les meubles à travers la ville avec Dédé le camionneur pas très loquace, nous avons surtout rencontré un problème majeur une fois les planches en bois rapatriées chez nous : l’armoire trois portes récupérée au fin fond du ghetto strasbourgeois nous a été vendue déjà démontée et sans notice. Le Mâââle, très pragmatique, a rapidement trouvé la solution : laisser les planches en l’état jusqu’à ce que la Fée Clochette débarque miraculeusement, armée de sa caisse à out’s. J’avoue, j’ai cautionné cette théorie jusqu’à la semaine dernière, quand j’en ai eu assez d’entreposer nos vêtements pas repassés sur une étagère de garage en plastique.

Comme le bricolage est mon nouveau meilleur ami depuis que j’ai monté un clic-clac en un tour de bras, j’ai démarré le montage de l’armoire assez confiante – ahaha, trop facile, j’ai même pensé à la monter dans la chambre pour ne pas devoir la déplacer après, le Mâââle va être soufflé en rentrant du boulot. Ce n’est qu’au bout de deux vaines tentatives de lever l’armoire (les connaisseurs savent) que j’ai compris qu’il y avait un léger souci dans la fabrication. Monter une armoire trois portes avec des bouts de bois Ikea (tu sais, les bouts de bois utilisés pour les tables basses de la marque) comme unique fixation, c’est fastidieux. Heureusement, le coup de fil à un ami (enfin, au Mâââle, quoi) s’est avéré être un joker plus qu’efficace, puisqu’il m’a permis de découvrir le petit sachet contenant des vis et des clous spécialement livrés avec l’armoire. Hum.

J’ai donc recommencé l’assemblage des planches, qui s’est révélé nettement plus solide avec lesdits clous. Le reste de l’atelier bricolage s’est déroulé sans encombres, si l’on considère que se planter une écharde dans le doigt et s’écraser l’orteil en voulant soutenir la porte de l’armoire ne sont pas des encombres.

Ma vie, mon oeuvre

Bilan de l’opération « Bricolito » : 4h30 d’assemblage (réduites à 1h30 si on oublie le fâcheux épisode « ni clou ni vis »), une voisine probablement sourde (ou dingue, à force d’entendre les planches tomber), trois vis orphelines , deux portes qui se chevauchent et des mois de vantardise future à tire-larigots.

Vestiges

Accident domestique ou assassinat malveillant, je crois que je peux commencer à construire mon cercueil, histoire de gagner du temps.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Sources :
http://lolannonces.fr/2012/02/03/caisse-a-outils-macgyver/
Publicités

14 Réponses to “Bricol’girl 2 : le retour du tournevis tueur”

  1. Gaëlle 22 février 2012 à 10:45 #

    Il reste toujours des vis ou des bitoniaux après montage ! Ca reste un grand mystère pour moi…

    • lemiroirdenarcisse 23 février 2012 à 21:28 #

      Aaaah, merci de compatir avec moi, Gaelle! Je vois que je ne suis pas la seule à me retrouver vis en mains, ça fait plaisir! 😉

  2. Ragnagna 21 février 2012 à 22:07 #

    J’allais dire comme Mistinguette, 3 vis en rab méfiance méfiance ! 😛
    J’adore monter les meubles mais sans mode d’emploi et sans vis, c’est un exploit !

    • lemiroirdenarcisse 21 février 2012 à 22:44 #

      Eh dis donc, les paranos, vous me faites flipper, là! 😀 Merci d’avoir noté l’exploit, quand même!!ahaha

  3. oth67 21 février 2012 à 19:29 #

    Le ghetto strasbourgeois près de l’oiseau rouge ?

    • lemiroirdenarcisse 21 février 2012 à 22:42 #

      Euh…. c’est où, l’oiseau rouge? Le ghetto c’est plutôt le fin fond de Hautepierre!! 😉

  4. Lyli Minette 21 février 2012 à 18:42 #

    Ah ah ah je suis aussi fière que toi d’exhiber ma belle bibliothèque que j’ai montée seule, (au prix d’un pouce en moins et d’un tombage dans les pommes intempestifs passés sous silence).
    Enfin j’étais fière jusqu’à la semaine dernière quand elle s’est effondrée après un an de bons et loyaux services. Même pas peur, je l’ai remontée en 2 temps 3 mouvements, mais cette fois-ci j’ai mis des moufles.

    • languedemistinguette 21 février 2012 à 22:10 #

      Il te restait aussi des vis en trop? :p

      • lemiroirdenarcisse 21 février 2012 à 22:41 #

        Ahahha excellente question Mistinguette!! C’est pas très rassurant, ce que tu racontes, Lyli Minette!!! 😀

      • Lyli Minette 24 février 2012 à 12:16 #

        Nan, même pas. J’y ai juste mis trop de bouquins en fait, la pauvre étagère n’a pas supporté tant de culture littéraire.

  5. unicks 21 février 2012 à 17:15 #

    oooh j’adore monter les meubles!

  6. languedemistinguette 21 février 2012 à 17:14 #

    3 vis en trop, c’est louche…A ta place, je n’installerais pas l’armoire près du lit^^

Un avis sur la question ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :