Mes doc

2 Fév

La médecine et moi, on a un rapport un peu compliqué. Un peu comme une fille qui kiffe les bad boys, je colle aux basques des médecins tout en n’arrivant pas à leur faire confiance. Je suis toujours en train de chercher leur approbation, alors qu’eux ne prêtent pas vraiment attention à moi (enfin si, personne n’a encore jamais refusé de me soigner, même si l’un d’entre eux m’a un jour renvoyée dans mes pénates parce que je lui ai dit avoir mal au bras et au cœur – apparemment, c’est so Doctissimo, ce symptôme). Vous allez encore me traiter d’éternelle insatisfaite victimisante, mais c’est un fait : (presque) tous les médecins que j’ai rencontrés m’en voulaient personnellement. Si, si.

Petite, déjà, je soupçonnais le médecin de famille de ne pas vouloir me soigner correctement.Quelles que soient les douleurs, et avant même de me faire dire « Aaaaaah » avec la bonne haleine de quand tu es malade, le verdict tombait : une angine rouge, à n’en point douter. Allez, hop, un peu de sirop et une boîte de suppos (miam), et on n’en parle plus.

Quand ensuite j’ai enchaîné les déménagements, quelle ne fut pas ma misère pour dégoter un bon médecin. Sujette au nervous breakdown chronique et sans raison apparente, je devais constamment ré-expliquer la situation à tout le monde. Un véritable « That’s Narcisse Show ». Je vous passe les détails, mais entre le médecin qui a la main lourde sur les Lexomil – pour un petit coup de speed passager- et celui qui, pour un mal de ventre, passe directement par la case coloscopie sans songer avant à une simple échographie, j’en ai passé, des heures chez le doc. Heureusement que je suis une grande parano de l’abus de médicaments, sinon je pense qu’à l’heure qu’il est je serais en train de jouer à la marelle avec Amy Winehouse.

Elle a un peu changé de look, pour l'occaz

Dans ma grande bonté, je suis prête à tirer un trait sur ma méfiance envers les généralistes. Ben oui, j’ai trouvé une nouvelle proie, bien plus incompétente et inefficace que ces pauvres médecins : les psys de bas étage. La seule et unique psychiatre qui a croisé ma route m’a en effet tellement déstabilisée que je ne suis pas prête de retourner confier mes splendeurs et mes misères à un inconnu. Moments de silence ultra-pesants, yeux qui gigotent de gauche à droite pendant de longues minutes, questions complètement à côté de la plaque (« ça vous évoque quoi, le fer à repasser? ») : j’ai eu droit à la totale, pour finalement m’entendre dire que bon, ben, faut se calmer, hein, les angoisses ça arrive.

La prochaine fois, j’achèterai un Glamour, ça me sera plus utile.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Sources:
http://pros008.free.fr/
http://www.educol.net
Publicités

8 Réponses to “Mes doc”

  1. Ragnagna 4 février 2012 à 15:56 #

    Et ça t’évoque quoi le fer à repasser sinon 8) ?
    Je vais jamais chez les médecin même quand il faudrait. Attendre des heures pour 40€ ça me gonfle trop ^^

    • lemiroirdenarcisse 8 février 2012 à 12:36 #

      Imagine: attendre des heures, payer 40 euros et t’entendre dire qu’une boîte de Doliprane fera très bien l’affaire!!! LES NERFS!!! 😀

  2. touteouïe 3 février 2012 à 00:03 #

    Je hais les docteurs (toutes sortes, je ne fais aucune discrimination dans leur fratrie!) alors que j’adorais aller aux urgences quand j’étais gamine. Je faisais tellement la comédie (et j’y croyais en +) que mes parents n’y voyaient que du feu les pauvres… à la fin je pouvais limite y aller toute seule, je savais où était la salle de radio et tout!

    • lemiroirdenarcisse 3 février 2012 à 14:56 #

      MDR la passion pour les urgences! T’as raison, Toute Ouïe, c’est un hobby comme un autre! 😀

  3. oeilpouroeilflanpourflan 2 février 2012 à 23:00 #

    Le fer à repasser ? Euh… quelque chose de chaud. Je dois passer par la case HP doc’ Narcisse ?

    • Annabelle 3 février 2012 à 09:32 #

      Moi je suis totalement hypocondrique, j’ai le no perso de mon doc et il me reçoit sous 15 minutes quand je me sens mal… Comment ça il est amoureux de moi?? Naaaaan…. 😛

      • lemiroirdenarcisse 3 février 2012 à 14:55 #

        Oh punaise!! La chance! garde-le bien au chaud, ça court pas les rues, les docs dévoués (en plus c’est un bon parti!ahaha)!!

    • lemiroirdenarcisse 3 février 2012 à 14:57 #

      Mmmh, j’aurais d’autres questions à te poser avant de poser mon diagnostic… 😉 moi le fer à repasser ça me rappelle Côte Ouest, parce que ma mère regardait ça en repassant! Ca lui a claque le beignet, à ma psy à deux balles! 😀

Un avis sur la question ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :