Fixation extrême

29 Jan

J’aime à croire que je suis quelqu’un de cool. Pas dans le sens hype et trop détendue du string (ça fait mauvais genre) (et je suis lucide, quand même), mais plutôt dans ma façon de vivre. Allez, si j’étais un brin encore plus prétentieuse, je dirais même que tolérance et renoncement sont mes maîtres mots – si tu ne me crois pas, check la liste de mes ex-conquêtes amoureuses, tu vas vite comprendre.

MAIS.

Parfois, sans raison, et alors que tout mon entourage semble ne pas remarquer ce qui me saute aux yeux, je fais une fixette sur un détail. Détail qui dès le départ m’agace, et qui, à force de le fixer, devient carrément insupportable.

Allez, pour le plaisiiiiiir, et parce que c’est dimanche, voilà un petit florilège des situations pas si graves mais qui me les brisent menues:

– les tics/fautes de langage : toi qui brailles « héééééé coucou » d’une voix supersonique chaque fois que tu croises quelqu’un que tu connais, eh bien, tu as beau être sympa, ne t’approche pas de moi (à moins que ton tic soit en fait une très mauvaise imitation de Johnny-à-que-coucou, et dans ce cas là, tu es toute pardonnée). Pareil pour celui qui mange des « poke-corn » au cinéma.

– les roues pas droites quand les voitures sont garées.

– si quelqu’un s’essuie les mains avec ma serviette. Chacun ses germes, et les microbes seront bien gardés. Et ça marche aussi avec les draps.

– recevoir « ok » en réponse à un mail/SMS super long et plein d’esprit.

– une invitation à Farmville sur Facebook, ça va. 150, bonjour les dégâts (et au revoir l’amigo virtuel).

– télécharger un épisode d’une série qu’on a déjà vu. Ah ben, ça, en fait, c’est bon, c’est réglé. Merci Hadopi.

– faire les courses et se rendre compte sur le parking qu’on a oublié les sacs poubelles -aaaah, ça, je sens que ça t’énerve aussi, hein?

– faire 3 km pour acheter une brosse de WC à 1 euro, réaliser que le magasin est en rupture de stock et se mordre les doigts tout le week-end pour avoir acheté une brosse « haut de gamme » même pas belle à 7 euros.

– les chanteurs en carton qui se sentent obligés de jouer les délurés et de remuer de façon disgracieuse pour se démarquer (ce sont les mêmes qui, à un moment de la chanson, crient, émettent des sons faussement rauques ou vont jouer du air guitar à côté du bassiste désabusé).

Et toi, c’est quoi, ta fixation extrême??

Rendez-vous sur Hellocoton !

Sources:
http://raventoo.skyrock.com/
http://www.lessentieldelacoiffure.com
Publicités

8 Réponses to “Fixation extrême”

  1. Ladite Pivoine 29 janvier 2012 à 15:38 #

    Moi, c’est pas tant le « poke-corn » qui me fait saigner des oreilles mais plutôt le « pote-corn » (« ami de maïs »?) 😉
    Et bien sûr, j’ai toujours du mal avec les « malgré que », « comme dit », « au jour d’aujourd´hui » et j’en passe…

    • lemiroirdenarcisse 29 janvier 2012 à 15:55 #

      MDR l’ami de maïs! Disons que les deux versions sont aussi gogolitos l’une que l’autre!

  2. Annabelle 29 janvier 2012 à 14:32 #

    Je supporte pas qu’on boive dans mon verre (je peux plus boire après), même si c’est Mamour ou le Loup, ça me dégoûte!

    • lemiroirdenarcisse 29 janvier 2012 à 15:54 #

      ah oui je comprends! Moi le verre ça va, mais la serviette, je peux vraiment pas!

  3. Gaëlle 29 janvier 2012 à 13:16 #

    Dans le genre fautes de langage, infractus, otide et aréoport me feraient m’arracher les oreilles, sinon les roues pas droites des voitures en stationnement, ça va, je le vis bien ! 😉

Un avis sur la question ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :