Archive | décembre, 2011

Work in progress

22 Déc

OK, OK, on va encore dire que j’ai été mauvaise langue. Pendant longtemps, je n’ai eu de cesse de râler contre les spams, ces petits mails qui se glissent insidieusement dans ta boîte mail, te faisant croire à une vie virtuelle bien remplie (mais factice.  Un peu comme quand tu reçois un SMS d’Orange, en fait). Mais aujourd’hui, je dois l’admettre : les spams ne sont plus ce qu’ils étaient, il y a une nette amélioration dans la pratique du genre.

Avant, je recevais des spams hyper malpolis d’un certain Axzdfeqg, qui me proposait, sans même me saluer, de rallonger mon pénis de 20 cm en moins de 2h. Force est de constater que les images qui s’affichaient en pop up étaient pour le moins convaincantes, à Lire la suite

Publicités

Bricol’ girl

20 Déc

Les travaux manuels, cela n’a jamais été mon fort. On ne peut pas vraiment dire que mes réalisations d’arts plastiques étaient ratées, puisqu’en réalité, elles n’étaient jamais réellement terminées. Lassée de voir qu’après 3h d’efforts mon dauphin en pâte à sel ressemblait plus à un saucisson désarticulé, j’ai rapidement abandonné l’idée de devenir un jour une grande artiste. Mes quelques autres tentatives n’ont pas été plus couronnées de succès, puisque mon père m’a un jour rendu un dessin que je venais de lui offrir en me disant de lui rendre quand le coloriage ne sera plus brouillon (je pense que Freud en aurait, des choses à me dire), et que j’ai retrouvé la semaine dernière chez ma mère l’Oye les splendides coquetiers en argile que j’avais fabriqués – ils gisaient meurtris dans un carton à la cave, et non en trophée dans le vaisselier du salon. Je me suis effondrée intérieurement, au beau milieu des beaux tableaux peints par ma sœur Pivoine, qui, elle, n’a aucun problème de coordination cerveau-main et arrive à reproduire en vrai l’image qui est dans sa tête (parce qu’en plus de ne pas être esthète, je me mens à moi-même, persuadée de faire des chefs-d’œuvre incompris). La seule expo que je peux un jour imaginer réaliser serait « Ma vie de loser exposée au grand jour ».

(Ca y est, tu peux arrêter de soupirer, j’en ai fini avec mes jérémiades.)

Pour le bricolage, c’est un peu pareil : mes tableaux ne sont pas droits, les planches de mes meubles souffrent d’un défaut de Lire la suite

On the road again

14 Déc

La semaine dernière, j’ai fait le plus gros achat de ma vie. J’avais rendez-vous à 11h sur le parking du Leclerc (claaasse) pour essayer une voiture dégotée la veille sur internet. Comme à chaque fois que j’ai acheté une voiture (enfin, comme la seule autre fois où j’ai acheté une voiture), la vente a été plus que bâclée : je suis venue, j’ai vu, je ne la lâcherai plus. Alors que certains inspectent le moteur et font vrombir les amortisseurs (ou l’inverse), ma méthode est beaucoup plus directe : « oooh, elle brille (d’abord), oooh il y a des rétros électriques (ensuite) et oooh elle démarre (enfin), c’est une sacrée bonne affaire! » Bref, en matière de voiture, comme dans bien d’autres domaines, je suis le pigeon idéal.

Heureusement, il semble que Saint-Christophe m’ait plutôt à la bonne. Hormis le pot d’échappement qui s’est décroché inopinément de Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :