Enfin, moi, je dis ça, je dis rien, hein !

20 Avr

Hugh Laurie, chanson Dr House, talent caché

Pas de retour fracassant après des semaines d’absence inexcusable. Non, je ne suis pas allée sur Mars, je n’ai pas non plus gagné à l’Euromillions et j’ai encore moins trouvé de remède contre le sida. D’ailleurs, vous n’avez peut-être même pas remarqué mon absence – sortez les mouchoirs.

Pourtant, en m’éloignant un peu de la blogo-bulle, j’ai fait des découvertes assez extraordinaires pour une no life. Notamment, j’ai appris que Flanby faisait de la sérieuse concurrence à Carambar depuis qu’on trouve des blagues hilarantes sur l’opercule des petits flans (les yaourts, hein, ne venez pas chercher d’opercule sur mes cuissots…).

J’ai aussi constaté que j’avais un poil de sourcil blanc, j’ai encore une fois grillé les étapes du métabolisme normal (un peu comme quand je crois avoir une méningite quand j’ai la nuque qui tire). Bref, prochaine étape : la canne. Joie et béatitude.

Pour finir, j’ai découvert aujourd’hui que Hugh Laurie, qui fait tant le malin avec sa canne, justement, me plagie allègrement. Non pas que j’aie moi aussi des dons en médecine (sinon je l’aurais peut-être trouvé, ce remède contre le sida). J’ai tout simplement un don inattendu qui consiste à imiter à merveille avec ma bouche le bruit de la trompette, surtout celle dans « Champs-Elysées » de Joe Dassin (va savoir, Charles). J’ai par ailleurs d’autres talents cachés, comme par exemple le bruit de la Formule 1 ou l’imitation de Véronique Sanson (mais je te rassure, je fais très mal les accents exotiques. Tu vois, je ne suis pas si parfaite, finalement).

Quand je vous dis que je ne date pas d'hier...


Toujours est il que Hugh Laurie, sous prétexte de sortir un bon album de blues, en profite pour me voler la vedette lors d’un talk show chez les Amerloks. Après des semaines d’absence, je suis donc réduite à néant par un personnage de médecin maniaco-dépressif aussi fictif que talentueux. Ca valait le coup de partir, hein ?


(L’objet du crime est à 0:45 minute)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

6 Réponses to “Enfin, moi, je dis ça, je dis rien, hein !”

  1. marmottine 21 avril 2011 à 07:52 #

    Moi aussi je crois avoir une méningite dès que j’ai le cou qui me fait mal ! 😥

  2. Eve 21 avril 2011 à 06:06 #

    C’est un peu ce qui est terrible ici, dès que tu dépasses les 20 ou trente amies, tu ne fais plus attention à l’absence, ma liste est réduite pourtant …

  3. oeilpouroeilflanpourflan 20 avril 2011 à 22:10 #

    C’est bien connu, le flan, c’est marrant ! 😉

Un avis sur la question ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :