Archive | mars, 2011

3615 BADAUD

27 Mar

Badaud, premier flic de france, etre badaud

Cette nuit, pour la troisième fois en moins de 3 ans, j’ai été confrontée à un incendie, là, juste au pied de mon immeuble. Habituellement, je n’aime pas trop ça, le feu, surtout depuis qu’il y a eu un incendie dans ma résidence et que, dans mon apathie légendaire, j’ai failli finir en saucisse cramoisie parce que j’ai perdu 5 minutes à chercher ma basket préférée sous le lit, 5 minutes à me demander si je devais fermer la porte à clé et 5 autres minutes à attendre l’ascenseur avant de descendre par l’escalier, un peu de sport ça fait pas de mal. Mais quand je suis bien au chaud dans mon appart’ et que j’aperçois une flamme au loin (= assez loin pour ne pas me carboniser), je ne peux pas lutter : je suis un vrai badaud.

C’est très bizarre, parce que dans la vraie vie, si je marche dans la rue, je ne précipite pas pour être aux premières loges de l’action Lire la suite

C’est pas la petite bête qui mange la grosse

19 Mar

Petite bête qui mange la grosse, peur moucheron, phobie moustiques

En temps normal, les minauderies, très peu pour moi. Je ne suis pas ce qu’on peut appeler une chochotte : quand il y a une souris à jeter à la poubelle parce qu’elle trépasse après s’être coincé la queue dans le piège qui était juste censé l’empêcher de se mouvoir dans toutes les tuyauteries, aucun problème, j’accours, fidèlement accompagnée de mon mental d’acier (lecteur, tu es tout vert… va vomir, je t’attends). C’est pas pour me la péter, mais ma sœur Pivoine me surnomme Mère Courage – bon, elle trouve aussi que j’ai une tête de châtaigne, je ne sais pas si elle est très fiable, sista.

Je suis plutôt robuste : je porte moi-même mes packs d’eau, j’ouvre sans crainte les conserves les plus récalcitrantes, le seul sport que j’ai pratiqué avec plaisir était la lutte et la phrase que j’ai entendue le plus souvent de la bouche de ma mère est « Eh ben, on se Lire la suite

La Marine relance l’économie française

17 Mar

Relance économie, campagne de pub pourrie, affiche campagne présidentielle

Alors qu’un vent de révolte souffle tout autour de l’Europe (mais pas en France, hein, faut pas pousser quand même), notre mascotte (front) nationale relance tout doucement l’économie de notre douce France.

Nul besoin d’avoir sa carte du parti, ni de montrer tête blonde lors des meetings pour comprendre que la maline Marine mène deux campagnes de front (national…ahaha, on ne s’en lasse pas) : une campagne présidentielle et une campagne de recrutement massif. Ben oui, à la vue des affiches pour 2012, l’évidence saute aux yeux : le FN a grand Lire la suite

L’habit ne fait pas le (patri)moine

5 Mar

Les lecteurs assidus de ce blog l’auront compris, je me balade fréquemment avec une allure de vieille bourge. En fait, je n’arbore cette dégaine qu’en hiver, puisqu’il suffit d’avoir un manteau un peu précieux et des bottes qui claquent le sol pour avoir une silhouette de Lady Di et consorts (alors qu’en-dessous, c’est plutôt ambiance « vieilleries de derrière les fagots qui tiennent chaud »). Pas besoin de beaucoup d’imagination, et encore moins d’investissements financiers : chaque jour, on prend les mêmes et on recommence – mais on ne dupe que les gens qu’on croise dans la rue, les autres ayant percé à jour depuis longtemps notre goût prononcé pour les gilets vintage (comprenez « fabriqués en 1998 »).

Généralement, je m’amuse de cette allure façon nièce de Mme de Rothschild : on me sert des Madaaaaame à tout va, et je réponds d’une voix châtrée, en riant à gorge déployée : « Ahahaha, vous êtes drôlissime, Madaaaaame la Voisine ! ». Bref, je me la raconte un Lire la suite

Et la Victoire de la complaisance est attribuée à…

3 Mar

Zaz a remporté la Victoire de la musique de la meilleure chanson originale. Voilà, tout est dit. Ce n’est pas une grosse blague, c’est juste la chanson la plus relou de l’année qui remporte un prix. Déjà, la mélodie, sans vouloir vanter mes talents de compositrice, mais il me semble avoir fait mieux à l’âge de 6 ans (quoique, la pseudo-trompette, je pense pas avoir réussi à la concurrencer avant l’âge de 8 ans). Soit. Une mélodie un peu niaise, sur un malentendu, pourquoi pas. Mais des paroles aussi complaisantes qui sont récompensées, ahahaha, laisse-moi rire.

Et pourtant, c’est bien ça qui représente la nouvelle chanson française (séquence émotion) :

« Je Veux d’l’amour, d’la joie, de la bonne humeur, ce n’est pas votre argent qui f’ra mon bonheur, moi j’veux crever la Lire la suite

Parlons peu, parlons bien (visionnaires, s’abstenir)

2 Mar

En tant que grande amatrice de la pédanterie intellectuelle, j’ai remarqué, grâce à mon flair légendaire, que la Langue Française est à la dérive (ouhh, les majuscules, ça fait un peu peur). Exit les longues phrases de Proust, l’heure est au DTC, OMG, CTB et autres WTF – que j’ai mis environ 6 mois à déchiffrer.

Tout de suite, l’évidence me saute aux yeux : les poètes des années 2000 vont avoir du fil à retordre. Bon courage pour faire des rimes avec des des mots de trois lettres maxi (les alexandrins, n’en parlons même pas…). Et puis, d’un point de vue purement Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :