Métro, boulot, bipo…

17 Fév

Metro boulot dodo, attitude professionnelle , changement personnalité boulot

Cet après-midi, j’ai eu un éclair de génie. Alors que je me lavais tranquillement les mains avant de rejoindre mon bureau (eh ! ne partez pas, promis, ça va devenir intéressant à un moment !), je me suis demandé ce que ça donnerait si on avait la même attitude à la maison qu’au boulot, et vice-versa. Que celui qui n’a pas de dédoublement de personnalité quand il est au travail me jette le premier pavé virtuel (et numérique… ahahaha, je vous avais dit que ça valait le coup de rester).

J’avais déjà évoqué le fait que quand je suis au boulot, je me mute en une espèce de gourdiflette géante à l’allure aussi molle que le ciboulot. Bon. Cela étant dit, j’ai quand même observé que les comportements professionnels sont tout sauf naturels et spontanés – et pour tout le monde, y a une justice, quand même. Ca carbure, dans ma petite tête de mollusque.

Imaginez une scène professionnelle banale. Déplacez-là dans le contexte perso, et constatez par vous-même.

La scène se passe au petit matin, les personnages sont à peine réveillés. Chacun est sur son ordinateur, dans la même pièce, les deux remières répliques sont faites via une messagerie instantanée.

« Narcisse à Mâle311 :  Salut Chéri, tu as deux minutes stp ? J’ai une urgence.
Mâle311 à Narcisse : Oui, on en parle à la machine à café ? »

Les deux personnages se dirigent vers la cafetière.

« – Je voulais te faire un brief à propos de ta possible évolution au sein de notre maison. Je suis très contente de ton implication ces derniers temps, je pense que je vais renouveler ton contrat, si tu le veux bien.
– Ca m’intéresse. Il faudrait qu’on en discute plus en détails, mais de prime abord, je te donne mon aval. Tu me fais un retour ASAP ?
-Ok, a plus. »

Ca fonctionne aussi dans l’autre sens. Imaginez que vous arriviez au boulot en hurlant : « Mais c’est pas possible ! Je me tape tout, dans cette baraque ! T’as pas intérêt à me quitter, BigBoss, parce que sans moi, t’es mal barré ! Et c’est quoi, ce dossier qui traîne ??? » Plutôt inapproprié.

Bien sûr, avant d’en arriver là, il faut postuler. Vous repérez un gars/une fille trop canon en boîte. Première réaction naturelle : vous faites des oeillades langoureuses et tenter de vous faire remarquer (par un pas de danse exotique, un rire partculièrement sonore, une coupe de champagne qui tombe malencontreusement sur le pantalon de votre proie). Ca marche ou pas, peu importe, finalement, il y a d’autres poissons dans l’océan – comme n’a pas dit Eric, le bel amant de la Petite Sirène. Si on devait se comporter dans la vie comme au boulot, nos codes n’auraient plus aucun sens.

Il faudrait d’abord transmettre notre CV+lettre de motivation à notre proie. « Narcisse, 24 ans, célibataire depuis peu. Beaucoup d’expérience en théorie, peu de patique (quelques stages). Dynamique et motivée, je sais faire preuve de réactivité. Je souhaite acquérir une première expérience avec vous, et éventuellement évoluer vers un poste de manager de marmots. Bon contact avec les enfants. » Bien sûr, rien ne nous empêcherait de mentir un peu, comme pour le boulot (rhoooo, je vois vos yeux exobités !) : « Très à l’aise avec les langues étrangères, j’ai beaucoup à vous apporter. » Puis, passer l’entretien.

Et là, tous les repères s’inversent : vous vous imaginez renverser un shoot de vodka sur votre employeur, pour vous faire remarquer ? Et convaincre votre belle/beau que vous êtes l’élu(e) de son coeur en vous appuyant sur des exemples concrets (« L’an dernier, seulement 2 bouches embrassées, soit un quotient fidélité très prometteur. »). Mouaip.

Le pire, ce serait la rupture. Si on se comportait en entreprise comme dans la vraie vie, hop, du jour au lendemain, on prendrait nos affaires et on ne donnerait plus de nouvelles. L’entreprise serait traumatisée, et hésiterait à embaucher à nouveau, avant de faire signer un contrat à quelqu’un qui nous ressemblerait comme deux gouttes d’eau (le syndrôme du maso). A l’inverse, on devrat envoyer une lettre recommandée à notre futur(e)  ex deux mois avant de le quitter, et on ferait tout pour rester en bons termes avec lui/elle, histoire de ne pas se griller auprès de la concurrence.

Le monde serait bien différent, si on n’était pas tous complètement bipolaire. Sur ce, je vous prie d’agréer, chers lecteurs, mes sentiments les plus distingués.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

10 Réponses to “Métro, boulot, bipo…”

  1. bea 18 février 2011 à 16:44 #

    Y’avait pas du Champomy dans ta cafetière en fait ?
    Je me suis bien marrée, merci pour ce fantastique post, j’adore !!!

    • lemiroirdenarcisse 21 février 2011 à 19:51 #

      Ahahaha, on m’a peut-etre mis du Champomy à l’insu de mon plein gré, qui sait? 😉

  2. Raph 18 février 2011 à 15:27 #

    🙂 J’ai une phrase passe partout pour le boulot : »C’est complètement fou ». Ca marche pour quand un collègue se plaint qu’il n’y a plus de papier aux toilettes, quand la gardienne te parle des exploits en bricolage de son gendre, quand ta voisine de bureau monomaniaque t’énumère un à un la liste des faits divers du week end…

    • lemiroirdenarcisse 21 février 2011 à 19:52 #

      EXACT!! Moi aussi c’est devenu mon expression phare… « C’est fou, la neige! », « Machin est malade, c’est fou », « Mon ordi met longtemps à démarrer, c’est fou »… Ah, on ne s’en lasse pas! 🙂

  3. annecha 17 février 2011 à 20:26 #

    Deux remarques me viennent à l’esprit :
    – t’as 24 ans ?
    – je vois que tu te souviens de nos échanges de mails pailletés au MAC ça me touche ! ^.^

    • lemiroirdenarcisse 21 février 2011 à 19:54 #

      – Tu croyais que j’avais quel âge? 18 ans (ca doit etre mon teint de pêche)?
      – Nos échanges du MAC resteront à jamais gravés dans la roche (il faut vraiment que j’arrete d’écouter Sniper^^)

  4. pivoine 17 février 2011 à 19:41 #

    ahah j’adore!
    t’es cinglée ^^

  5. Evemaba 17 février 2011 à 19:05 #

    Ce serait bizarre mais j’ai bien ri en tout cas !

Un avis sur la question ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :