La recette du jour : la déprime à la casserole

28 Jan

Recette déprime casserole, méthode anti-déprime

Vous rêvez d’une recette rapide à réaliser et qui ne nécessite pas beaucoup d’ingrédients ? La déprime à la casserole est faite pour vous !

Pour cette recette un peu spéciale, munissez-vous d’une bonne déprime. La déprime à la casserole peut se faire avec toutes sortes de coups de blues : engueulade avec votre mec, vendredi soir en solo, régime qui ne fonctionne pas… Mais attention, cette recette n’est pas appropriée pour les épisodes dépressifs : au contraire, elle ne fera qu’empirer votre état.

Les ingrédients nécessaires sont :

– du temps à tuer

– de l’oseille à dépenser (pour les plus téméraires, vous pouvez faire sans. Dans mon cas, l’oseille constitue environ l’équivalent de mes heures sup’ du mois)

et bien sûr, une bon coup de blues.

Commencez par une dose de dynamisme. Cette recette s’effectue en extérieur. Si vous avez une connexion internet, vous pouvez vous en servir mais le résultat sera bien moins goûteux.

Enfilez vos bottes, et prenez la direction du cinéma ou de toute autre activité culturelle pas trop chère. Au dernier moment, tournez la tête et retrouvez-vous nez à nez avec un Monoprix (ou une galerie commerciale). Laissez reposer votre cerveau 5 secondes, pour décider si oui ou non vous allez y entrer et abandonner votre activité culturelle. Après ce délai, entrez dans le(s) magasin(s).

Attention, une fois entrée, essayez de faire le plus vite possible. Un temps d’ébullition trop long pourra nuire à la recette et vous y faire renoncer.

Dirigez-vous vers le rayon lingerie et/ou vêtements. Amassez un tas de pièces qui vous plaisent, sans trop réfléchir ni regarder le prix. Pour ne pas griller face au banquier, tentez de vous concentrer sur des articles soldés.

Rejoignez la cabine d’essayage, puis enfilez frénétiquement, un à un, les vêtements choisis. Jetez un coup d’œil rapide dans le miroir. Soyez approximative : si ça va à peu près, c’est parfait.

Répétez l’opération autant de fois que nécessaire.

Enfin, passez en caisse et faites chauffer la carte bleue. Ce moment est le plus difficile de la recette, mais il vous procurera une montée d’adrénaline assez intéressante.

Laissez retomber l’excitation : voilà, votre déprime est passée à la casserole.

Voilà le résultat de la recette réalisée en 45 minutes (elle est toute fraîche, je viens juste de la finir) :


Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

10 Réponses to “La recette du jour : la déprime à la casserole”

  1. Raph 30 janvier 2011 à 15:13 #

    Passionata c’est trop cool
    (hors sujet ^^)

    • lemiroirdenarcisse 1 février 2011 à 22:50 #

      Il n’y a pas de hors-sujet, il n’y a que des sujets incompréhensibles… ;-D

  2. Ladite Pivoine 29 janvier 2011 à 01:20 #

    Eh bé! On dirait que ça paye les heures sup’… (quoi? Je suis passée à côté du vrai sujet de l’article???)

    • lemiroirdenarcisse 29 janvier 2011 à 09:30 #

      Ahahaha! 😀 Si tu regarde bien, les grosses pastilles rouges sont des synonymes de -50%… Je te laisse faire le calcul! 😉

  3. Sélyne 29 janvier 2011 à 01:00 #

    Ohé ohé, Narcisse ne répond JAMAIS aux sms qu’on lui envoie, dommage, ça aurait pu éviter de la déprime à la casserole.
    C’est Mr Narcisse qui va être content de toute cette lingerie affriolante (je n’arrive pas à identifier le reste des achats).

    • lemiroirdenarcisse 29 janvier 2011 à 09:31 #

      Mais siiii j’ai répondu au 1er! 😉 Il était trop tard pour faire volte face quand la déprime a commencé, je pense que vous étiez déjà en train de vous extasier devant toutes les belles choses créées spécialement pour nous, les filles (c’était bien au fait??)!

  4. Ava 29 janvier 2011 à 00:05 #

    eh bey ! j’en connais une autre qui est comme cela : mais tu nous écriras la suite : la déprime face à son relevé bancaire… enfin, tu pourras exhiber ton soutif par dessus un pull pour pouvoir encore plus amortir ! hi hi !

    • lechatmasque 29 janvier 2011 à 02:56 #

      Après « passer notre amour à la machine » d’Alain Souchon, voici « passer sa déprime à la casserole » par Melle Narcisse : quelle poétesse ! 🙂
      Oui, Mr Narcisse doit être sans ses petits souliers ce soir héhé (mais attend, ce poste date d’un vendredi soir et je cite comme cas de coup de blues « engueulade avec votre mec, vendredi soir en solo ». Est-ce que les 2 réunis ce soir ont été les déclencheurs de cette fringale de dessous chics et chocs ?

      • lemiroirdenarcisse 29 janvier 2011 à 09:35 #

        Elementaire, mon cher Chaton! 😉 (je suis poétesse et tu es détective, on forme un duo de choc dis donc! ;-D)

    • lemiroirdenarcisse 29 janvier 2011 à 09:33 #

      Effectivement, je pense qu’il y aura une suite à cette histoire… 🙂 Je vous l’écrirai depuis mon carton dans la rue, sur un vieux journal qui traîne et en mangeant un bon plat préparé par les Restos du coeur…. ;-D

Un avis sur la question ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :