Mon nom est Turge. Drama Turge.

20 Jan

Talent d’acteur, jouer la comédie, en faire trop

L’autre jour, M. Flan m’a interrogée : « Tu es déjà remontée sur les planches, depuis notre triomphe du CP, toi en Mina et moi en Ratus ? » (enfin, il m’a plutot dit « Euh… T’as refait du théâtre, toi ? Depuis le CP, tu sais, quand on faisait la pièce avec le rat vert, tu sais, pour apprendre à lire ? Et que t’as oublié la réplique ? »… oui, M. Flan n’est pas un robot, il balbutie et met des pronoms personnels à tous les coins de rue, comme tout le monde).

Réponse : oui, mais mes interventions théâtrales plus récentes sont… comment dire… vite tombées aux oubliettes (pour le bien de tous).

En revanche, le goût pour la comédie, lui, ne m’a jamais quittée.

Qu’on se rassure, je ne me balade pas en toge romaine, et je ne parle pas non plus en alexandrins – en revanche, des clichés sur le théâtre pompeux, en veux-tu, en voilà. Pas besoin d’artifice quand on est une reine de la dramaturgie (et qu’on a l’ego surdimensionné qui va avec). Je préfère glisser subtilement mon jeu d’actrice dans le quotidien, c’est un bien meilleur entraînement.

A la papeterie, par exemple. Je passe en caisse, et la vendeuse me dit, tout sourire : « Vous avez 10% sur les jeux aujourd’hui, ça tombe bien, hein ? ». Dans l’absolu, ben oui, en effet, ça tombe bien, d’ailleurs c’est pour ça que je l’achète aujourd’hui… Mais face à la vendeuse, je m’exclame : « Ah bon ? Oh, super ! J’ai vraiment de la chance, je devrais jouer au Loto, ahahaha ! ». Double effet : 1) la vendeuse se rappellera de moi, et me fera un petit sourire entendu la prochaine fois qu’il me manquera 10 centimes pour acheter mon magazine ; 2) j’ai vraiment l’impression d’avoir une chance de malade, tellement je suis à fond dans mon rôle – il n’y a pas de petit bonheur.

Un autre entraînement très efficace pour affiner son jeu théâtral : faire une soirée avec les potes de son mec. En allant à ladite soirée, le chéri nous les pompe sévère, à nous demander toutes les cinq minutes pourquoi on fait la tête (qu’on ne fait pas, du moins pas au début. On râle intérieurement parce qu’on a claqué 10 euros au Loto pour rien). Donc, pour lui faire plaisir, on finit par la faire vraiment, la tête. Et avec force fracas si possible : « Bon, tu me lâches ?!? Et pourquoi tu fais jamais la vaisselle, d’ailleurs ??? Comment ça, j’ai pas le sens de l’orientation ??? « . L’entraînement commence déjà à ce moment-là, parce qu’au fond, on le sait bien qu’on n’a pas le sens de l’orientation. Mais on crie, on hurle, on tourne la tête avec dédain, on soupire avec insistance. On est portée par un public en haleine – les badauds dans le métro qui se délectent d’une telle scène de ménage. Et là, le métro s’arrête, et on y est. Dans cinq minutes grand max, on sera face aux amis du chéri, qui nous prennent déjà un peu pour une hystéro depuis qu’on a ordonné à chéri de rentrer pour acheter des œufs – à 23h30. On les voit, ils nous font des signes au loin. Un dernier petit pic au chéri (« Au fait, merci pour les chaussettes sales dans l’évier, espèce de cradingue »), de plus en plus dépassé par les événements. Les amis sont là, sous nos yeux. Et là, métamorphose. Grand sourire et hurlement de joie : « Salut les djeun’s ! Mouak-mouak (ou bise-bise, mais c’est moins sonore) ! ». Et quand un des amis remarque l’air décomposé du chéri, c’est l’apothéose pour la Grace Kelly qui sommeille en nous  : « Mouais, chais pas c’qu’il a, il a fait la gueule toute la journée ».

Rideau !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

4 Réponses to “Mon nom est Turge. Drama Turge.”

  1. oeilpouroeilflanpourflan 20 janvier 2011 à 22:37 #

    Comment ça je ne suis pas un robot ?!? Un nouveau rêve brisé…
    Bon, j’avoue, celui-là est bizarre.

    • lemiroirdenarcisse 25 janvier 2011 à 20:28 #

      Non, c’est pas bizarre de vouloir être un robot… enfin, je ne crois pas… Dieu, ô Dieu, as-tu une réponse céleste à cette interrogation?? – Oh non, Drama Queen is back…

Trackbacks/Pingbacks

  1. Le bonheur est dans le papier « Et moi, et moi, et moi… - 1 février 2011

    […] numéro de Siret, conseiller injoignable… brrrr, tout ça fait froid dans le dos (je suis une drama queen, never forget). Au moment d’ouvrir mon fameux papier, le doute était à son apogée. […]

  2. En selle ! « Et moi, et moi, et moi… - 26 janvier 2011

    […] destrier. Autrement dit, je me déplacerai à vélo – et non sur un cheval, même si mon goût pour la mise en scene me pousserait fortement dans ce […]

Un avis sur la question ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :