Terrain miné de circonstances

31 Déc

Mine de circonstance, faire semblant, air faussement concerné

On ne peut pas avoir toujours quelque chose d’intelligent à dire (qui a dit « ton blog en est la preuve » ??). Parce qu’on ne voit pas de quoi veut parler l’humain qui agite violemment ses bras et sa bouche en face de nous, parce qu’on n’a pas écouté toute la conversation (au choix : on s’incruste dans la discussion d’un groupe d’amis, on regardait d’un oeil la fin de One Tree Hill, on s’est un peu endormi au moment où l’Autre nous racontait les détails de sa passion pour les chevaux andalous), parce qu’on n’a pas vraiment d’avis sur la hausse du prix de l’essence en Ouzbekistan, ou parce qu’au contraire, on a un avis bien tranché et qu’on n’a pas la patience de débattre avec l’Autre – qui n’a visiblement rien compris au problème ouzbek. Nombreuses sont les raisons qui font que parfois, on préfère se taire.

Mais parfois, l’Autre insiste, et ne nous lâche pas avec ses agaçants « hein, qu’est-ce que t’en penses ? Dis dis dis dis dis dis dis ! ». Et c’est là qu’intervient la bien nommée mine de circonstance.

Quand on n’a pas réussi à esquiver la mamie du 2eme qui nous tient la jambe pendant 30 minutes avec son chauffage qui glougloute, hop, une mine de circonstance bien compatissante, et nous voilà sorti d’affaire. Si on est en forme, on peut même lancer un soupir ponctué d’un « Alala… », ça marche aussi – et peut-être que la mamie nous aidera à porter nos courses la prochaine fois.. ah non, mince, ça ne marche que dans l’autre sens.

Pareil quand l’Amie nous raconte, la larme à l’œil et photos à l’appui, à quel point son chinchilla Sophie était beau quand il tournait dans sa petite roue, avant de se faire piquer pour je ne sais plus quelle raison. Moi qui n’ai jamais eu d’animal (sauf Pepito, mon canari mort pitoyablement la tête dans son abreuvoir -enfin, l’équivalent pour les canaris), j’ai toujours un peu de mal à comprendre la joie que peuvent procurer quelques clichés d’une petite bête de 15 cm de long. Heureusement, pas besoin d’être Brigitte Bardot pour dégainer un air faussement concerné, et rester en bons termes avec ses amies et leur bête.

Sans conteste, la mine de circonstance m’a sauvé la mise à plusieurs reprises. Grâce à elle – et à mes talents d’Actor’s Studio, hum hum –  je peux faire face à toutes les situations sans être trop ridicule. Elle est maline, Narcisse, hein (En voilà, une belle occasion d’exercer votre mine de circonstance…) ???

Publicités

2 Réponses to “Terrain miné de circonstances”

  1. Mlle Toutouille 1 janvier 2011 à 11:50 #

    Moi aussi je la maîtrise à mort la tête de circonstance, je commence même à glisser des réponses passe partout, selon la tête de celui ou celle qui me parle

    • lemiroirdenarcisse 1 janvier 2011 à 12:01 #

      J’ai trouvé dernièrement une expression infaillible qui s’adapte à toutes les situations : « Mmh. » Ca peut etre au choix : oui, non, c’est sûr, pas facile la vie, t’as bien raison… Avec une petite mine concernée, ca passe comme une lettre à la poste! 🙂

Un avis sur la question ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :